ÉMISSION « DE BOUCHE À OREILLE » ENTRETIEN AVEC SAM BURGUIERE/OGRES DE BARBACK

 

« C’ÉTAIT ROCK N’ ROLL EN BRETAGNE! »

 

21122658_10154895913183803_7438399856972222753_o.jpg
Les Ogres de Barback ©Benjamin Pavone Photographie

 

Interview dans les loges d’un des musiciens des Ogres de Barback Sam Burguière dans le cadre du festival dédié à l’accordéon « LE GRAND SOUFFLET » à Redon (Ille et Vilaine).

20 ans de carrière:  ce groupe composé de frères et soeurs a commencé dans les bars « C’était rock n roll en Bretagne !» s’exclame Sam Bruguière. Ils ont aujourd’hui leur propre label, leur propre liberté.

Leurs parents eux mêmes musiciens, il y avait beaucoup d’instruments à la maison, un orgue de barbarie était souvent présent durant leurs premiers concerts ainsi il sera déformé en mot : Ogres de Barback.

150 concerts à leur actif durant leur première année puis la multiplication ne se compte plus car c’est un groupe de scène, de voyages au delà d’enregistrement en studio.
Des rencontres … dont une avec le groupe  Les Hurlements de Leo après 15 ans de relation , ils accouchent ensemble de  « Un air de famille ».  L’album paru cet année « n’était pas prévu » comme l’explique Sam Burguière.  Cet album est né d’un corps à corps :  il avait « une ambiance tellement magique et tellement folle » souligne Sam Burguière. Et comme toute relation qui fonctionne et bien s’en est suivi une tournée!

 

22467453_1644778995574424_1195739799477776756_o.jpg
Les Ogres de Barback à Redon Octobre 2017 © Jouvante

Et ce n’est pas tout! Les Ogres de Barback ont sorti un autre disque « La tribu de Pierre Perret » devenu un ami au fil des années. Il explique au micro de Radio Evasion comment est née cette idée de faire un disque autour des chansons connues et moins connues de cet artiste en faisant participer Didier Wampas (ça dépote!), ou les membres de Zebda entres autres.

Un documentaire sur la réalisation de cet album sera diffusé à la télévision pour le moment l’interviewé ne peut prédire la date, alors à suivre!

Avec les Ogres de Barback la chanson française n’a jamais été aussi bien célébrée sans être poussiéreuse et ronflante. Car les accordéons ne prennent jamais la poussière, ils ont le meilleur souffle pour nous insuffler l’envie du lâcher prise.

 

 

Entretien: Loïc Turmel

Texte: Yanna Robert

Photos: En une photo du site:  Benjamin Pavone et photo/ Jouvante

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s